Débutant souvent avant l'âge de 6 mois, l'allergie aux protéines de lait de vache se manifeste généralement par des problèmes digestifs : reflux gastro-oesophagien difficile à traiter / vomissements, coliques importantes avec gaz et diarrhées chroniques, filet de sang dans les selles, parfois aussi cette allergie se manifeste exclusivement par une constipation chronique ! Conséquence des troubles digestifs, la croissance peut être ralentie.
Il peut aussi y avoir des manifestation cutanées : réaction de type urticaire, eczéma. Il y a parfois oedème ou troubles respiratoires.

Cette allergie est parfois de type immédiat, et pourra alors être diagnostiquée par des pricks-tests (tests cutanés lus au bout de 15 minutes) et par des prises de sang. Mais la plupart du temps, l'allergie est de type retardée, non IgE dépendant : les bilans sanguins sont normaux, le taux d'IgE est normal, les pricks-tests sont négatifs... mais les patchs posés dans le dos et lus au bout de 48 et 72 heures peuvent donner des réactions positives (ce type d'allergie est parfois surnommée intolérance... mais on risque alors de confondre avec l'intolérance au lactose !). C'est surtout le régime d'éviction qui sera concluant.

Attention, lors du régime d'éviction, on ne donne dans un premier temps aucun lait animal ni soja : il y a souvent réaction croisée lait de vache / chèvre / brebis / ânesse / jument ; et assez souvent, il y a réaction croisée lait de vache / soja. Il faudra donc prendre son temps et vérifier l'absence de réaction croisée avant de donner du soja, et être encore plus prudent avant de donner un autre lait animal. En général, on donne au bébé un substitut à base de protéines hydrolysées ou à base de riz ; pour les plus grands, on peut utiliser divers laits végétaux enrichis en calcium comme substitut au lait animal. Et dans un premier temps de régime strict, il n'y aura ni beurre, ni crème, ni aucun dérivé du lait : il faut bien lire toutes les étiquettes ! surtout si le médecin a prescrit un régime très strict sans trace de lait !

L'APLV, allergie la plus fréquente chez le bébé en France, et qui fait partie des 4 allergies les plus fréquentes dans le monde, guérit dans 80 à 90 % des cas, très souvent vers 2 ans... mais pas toujours !

Quand on démarre la réintroduction après plusieurs mois de régime strict, on commence par le beurre, qui est le produit qui contient le moins de protéines. On continue avec des gâteaux contenant du lait. Parfois, on démarre directement avec du yaourt ou des biberons, par exemple une cuillère à café de yaourt par jour, ou alors un biberon contenant 2/3 de substitut de lait et 1/3 de lait infantile sans lactose, progressivement on augmente les proportion de lait infantile sans lactose, puis on passe progressivement du lait infantile sans lactose au lait infantile standard, avec lactose : l'étape intermédiaire du lait sans lactose permettant de différencier les réactions aux protéines de lait et les réactions au lactose, le sucre du lait.

Pour information...

Aliments à base de lait :

Riches en lactose :

  • Lait
  • Fromage blanc et fromages frais

Pauvres / sans lactose :

  • Beurre
  • Yaourt
  • La plupart des fromages

Additifs issus du lait :

Protéines du lait :

  • Beta-lactoglobuline
  • Caséinate (caséinate d'ammonium, de calcium, de magnésium, de potassium et de sodium)
  • Caséine, caséine-présure
  • Caséine hydrolysée, protéines de lait hydrolysées

Dérivés riche en Lactose (et pouvant contenir des protéines) :

  • Lactalbumine/phosphate de lactalbumine
  • Lactoferrine, lactoglobuline
  • Lactose
  • Lactosérum, concentré de protéines de lactosérum
  • Lactosérum délactosé/déminéralisé

Lait en poudre, solide du lait

Substances laitières modifiées