Nous sommes en automne, saison des châtaignes... Si on se promène en forêt, il suffit de se baisser pour récolter ce fruit nourrissant du châtaignier. C'est bon, nourrissant, on peut en avoir gratuitement... mais ensuite il faut les éplucher, et ça, c'est déjà moins réjouissant...

Première méthode, si vous voulez faire un "lait" de châtaigne : Incisez une dizaine de châtaignes, plongez-les 3 minutes dans l'eau bouillante puis épluchez à chaud - sortez les châtaignes une à une, les deux peaux s'enlèvent facilement. Vous pouvez ensuite préparer le "lait" de châtaigne (je les fais cuire dans ma machine à "lait"), vous pouvez aussi faire cuire quinze minutes les châtaignes dans une eau salée et aromatisée (semences de fenouil, céleri, sauge, clou de girofle ou graine de carvi) pour avoir ensuite, par exemple, une purée de châtaigne.

Deuxième méthode : vous commencez par enlever l'écorce à froid, il reste la peau fine (si vous le faites à l'avance, conservez au frais vos châtaignes épluchées, dans un torchon humide). Faites ensuite cuire les châtaignes dans une eau bouillante salée et aromatisée, pendant 15 minutes, enlevez ensuite les peaux fines qui se détachent.

Vous voulez compléter la cueillette ? les marrons, du marronier d'Inde, vous oubliez, c'est amer et indigeste ! les glands ? dans le midi, il existe des chênes à glands doux, sinon pour consommer les glands, il faut les faire cuire en changeant un très grand nombre de fois d'eau pour éliminer l'amertume... bref, pas terrible ! les faines ? en toute petite quantité et bien épluchées pourquoi pas, mais sinon, vous risquez maux de têtes et autres soucis... Quant aux champignons, cueillez-en si vous connaissez bien les bons et les toxiques, sinon mieux vaut les laisser en forêt.