Le dimanche, j'essaye de faire une belle sortie avec les enfants. Aujourd'hui, nous sommes allés au festival Césarts pour la Planète, dans le parc naturel régional du Vexin (Val d'Oise). Une sortie comme on aime, conçue pour plaire aux familles, avec plein d'animations écologiques et artistiques, et... gratuites. Ce qui était payant, c'était soit au bénéfice du secours populaire, soit des produits des agriculteurs locaux, par exemple les enfants étant "sages" (dynamiques, curieux, posant plein de questions, bref, se faisant remarquer "positivement" à la grande majorité des stands), nous nous sommes régalés d'un sorbet (d'une ferme locale) au goûter, et ils sont rentrés en dégustant une sucette au miel (de l'apiculteur local). Nous y avons aussi découvert une recette aux plantes sauvages : vous coupez finement des feuilles d'orties, malaxez avec du beurre mou (euh... ici, ce sera margarine sans produit laitier), ajoutez un peu d'ail, il ne reste plus qu'à tartiner et décorer de fleurs et baies comestibles sauvages. J'ai ainsi découvert qu'il est possible de manger crues les feuilles d'orties (je ne connaissais qu'en potages, purées et tisanes) ainsi que les baies d'aubépine (attention, il y a un petit noyau dedans). Je voudrais finir cette description du festival  en évoquant le blog de la coccinelle à sept points (cette "coccinelle" y tenait un stand sur la biodiversité du sol, on pouvait notamment observer des collemboles à la loupe binoculaire).

Je prévois toujours le pique-nique pour nos sorties, car entre mon fils qui a un régime sans blé sans lactose, et ma fille qui ne consomme aucun produit laitier pas même du beurre... Voici la recette du gâteau salé que j'ai fait ce week-end :

J'ai mélangé un bol de flocons d'avoine (il y a donc un peu de gluten, mais ni blé ni céréale proche du blé), un bol de farine de pois chiche, un peu de bicarbonate, un peu de sel, des aromates (en l'occurence, persil + ail). J'ai ensuite ajouté et mélangé un demi bol d'huile, un bol d'eau, 3 oeufs, un bol de légumes coupés finement / en dés / râpés (je voulais de la couleur et du goût, j'ai mis de la carotte râpée et du céleri branche) et un bol de dés de viande / poisson / lardons (sauf si vous préférez un gâteau végétarien).

Cela donne un pâte un peu liquide, à mettre dans un grand plat huilé. Il ne reste qu'à faire cuire au four (température : maxi 180°C, 20 à 30 minutes). Une fois refroidi, j'ai partagé en parts et mis dans une grande boîte. On avait ainsi un gâteau salé facile à faire, à transporter et à manger, tout en étant coloré, bon et nourrissant.