Dans quelle catégorie vais-je ranger cet article ? dans "handicap : troubles du spectre autistique" ? ou dans "santé : troubles digestifs" ? Car le risque pour un autiste d'avoir des troubles digestifs est plus élevé que pour un non autiste...

William Sharp dirige un centre américain traitant des problèmes alimentaires chez les autistes. Il vient de faire paraître une étude dans le magazine Pediatricsreprenant tout ce qui a pu paraître dans la littérature médicale ces 32 dernières années. Avec ses collègues, il a trouvé 961 études sur les problèmes digestifs des autistes, mais seulement 15 avaient un groupe "témoin", des études publiées après 2000, dont 5 après 2010. 

Il a ainsi pu mettre en évidence que les enfants ayant un trouble du spectre autistique ont souvent des problèmes digestifs, ainsi ils ont 4 fois plus de risques de souffrir de diarrhée ou de constipation, et au moins 2 fois plus d'avoir mal au ventre. Pour les autres troubles (RGO, allergies...) le risque serait similaire.

Pourquoi ? 

Toujours d'après le même article, les enfants autistes présentent 5 fois plus de risques d'avoir un trouble alimentaire. par exemple une forte préférence pour les féculents. Une forte sélectivité alimentaire peut bien sûr être lié à des troubles digestifs, si un enfant ne mangeant par exemple que du riz est constipé... mais surtout, cela entraine à long terme des risques concernant la solidité des os et diverses carences. 

Mais en l'absence de régime alimentaire déséquilibré, pourquoi un enfant autiste a-t-il plus de risque d'être constipé ?

L'étude évoque qu'on estime à 95% les constipations d'origine fonctionnelle chez l'enfant. Concernant les enfants ayant un TSA, il peut y avoir des difficultés concernant le fait d'aller aux toilettes, il peut y avoir des difficultés à percevoir ses besoins, et / ou des difficultés motrices. Parmi les autres causes possibles, la littérature scientifique s'intéresse aux bactéries intestinales, d'autres s'intéressent aux intolérances digestives (à la caséine, au lactose), sans lien scientifiquement prouvé. Il n'y a sans doute pas "une" cause, mais divers facteurs intervenant plus ou moins selon les enfants.

Ce qu'il faut garder en mémoire : chez un enfant ayant un trouble du spectre autistique, l'agressivité, l'auto-mutilation, les troubles du sommeil etc, sans cause "évidente", peuvent être l'expression d'une souffrance provenant d'un trouble digestif. Soigner ce trouble permet de diminuer le comportement perturbé.