Voici quelques pistes testées à la maison... pour essayer de concilier les goûts et souhaits des uns et des autres.

  • Ma fille aime bien le poulet et le steack haché,
  • L'un de mes fils a du mal à accepter de manger de la viande / produits de la mer quand on voit qu'on a tué un animal... voir une cuisse de poulet a tendance à répugner sa sensibilité... décortiquer une crevette est juste pas possible pour lui... Je lui demande de continuer à manger un peu de viande / poisson tant qu'il grandit, il pourra choisir d'être végétarien ensuite.
  • Je ne consomme pas de produits laitiers pour raison de santé. Je ne me vois pas équilibrer un régime alimentaire qui ne contiendrait plus ni viande ni poisson, tout en n'ayant pas envie d'en manger beaucoup.
  • Je souhaite limiter tout ce qui est "malbouffe industrielle".
  • Je fais le même menu pour tous !

On a ainsi actuellement :

  • une fois par semaine de la volaille (si je fais cuire un poulet, on en mange une fois, le reste sera congelé pour une autre semaine), un poulet étant ainsi consommé en 3 semaines, je peux choisir un poulet label rouge. Ma fille se régalera d'une demi-cuisse ou d'une jolie petite aile, mon fils aura un peu de blanc coupé avec le reste de son plat...
  • une fois par semaine du porc.
  • une fois par semaine du steack haché (boeuf bio).
  • une à deux fois par semaine du poisson, en variant les poissons d'une semaine à l'autre.
  • une à deux fois par semaine un plat d'oeufs (omelette, oeufs au plat, soufflé, quiche aux légumes...).
  • et une journée sans viande ni poisson ni oeuf.

Regardez, les jours où il y a 100 g de steack ou de poisson par exemple, ça fait "trop" pour un enfant, à compenser par des journées où il y a moins de produits du groupe "viande poisson oeuf". Les jours sans viande / poisson / oeuf, je privilégie les légumes secs. Si dans la même journée vous avec des légumes secs et des céréales complètes, l'apport en protéines sera équilibré, et en prime vous aurez un bon apport en féculents et en fibres. Il pourra aussi y avoir du tofu, coupé en dés et mariné quelques minutes avant de l'intégrer à une poellée, tout le monde a bien aimé et a eu l'impression de manger quelque chose qui donne l'impression de toujours manger de la viande.

Pour mon fils... de ne plus lui imposer un peu d'animal mort tous les jours permet de diminuer les "comédies" face à son assiette. Pour ma fille, pas de problème non plus, puisqu'il en reste plusieurs fois par semaine. Ce type de régime alimentaire, qui n'est pas du végétarisme, mais qui n'est plus non plus le régime alimentaire traditionnel français, est appelé flexitarisme... L'idée majeure : restons gourmands en mangeant plein d'aliments variés et de bonne qualité.